Georges-Henri Meylan

Carte d’identité

Naissance : 19 janvier au Sentier.

Habite à la Vallée de Joux, Suisse.

Marié, 3 enfants, 10 petits-enfants.

 

La Fondation Paul-Edouard Piguet a choisi d’apporter son soutien au lancement de Muse Rolling, et nous avons interviewé son président, Georges-Henri Meylan, afin qu’il nous explique pourquoi.

 

« Tout d’abord, c’est l’originalité du projet qui nous a interpellés, même si c’est quand même une activité un petit peu risquée. Nous avions déjà aidé Laurent, fabricant de planches à roulettes de la Vallée de Joux, au lancement de son activité. Cela nous semblait donc homogène. »

 

Par rapport à la question de la mobilité douce, il considère également que Muse Rolling pourrait être une solution adaptée aux besoins d’un grand nombre de personnes.

 

« À la Vallée, beaucoup de gens se déplacent et vont parfois loin pour aller au boulot. L’idée d’une mobilité qui dépense peu ou pas d’énergie est vraiment dans le trend actuel. Et il permettra certainement à beaucoup de gens de gagner du temps entre la maison et le bureau. »

 

Surtout que pour sa part, l’écologie et la sauvegarde de l’environnement sont des sujets qui font l’objet de nombreux doutes, qui soulèvent encore beaucoup de questions. Avec souvent de grands discours et peu d’actions.

 

À titre personnel, il n’a pas d’autre choix que d’utiliser sa voiture. Par contre, on peut choisir quel genre de voiture on possède, nous dit-il, pour aller dans le sens d’une meilleure conscience écologique.

 

Quant à savoir si lui-même a l’intention de rouler sur un longboard Muse Rolling, il s’amuse et nous répond que ce n’est plus de son âge, il ne fait plus partie de cette cible de jeunes cadres dynamiques à qui la planche va plaire.

 

« À mon âge, il faut éviter de prendre des risques. Mais je pense même que je pourrais être du genre à essayer. Par contre, je vais le montrer à ma famille, mes enfants et mes dix petits-enfants, c’est sûr. »

 

Originaire de la Vallée de Joux, Monsieur Meylan est né au Sentier et y a vécu une grande partie de sa vie. Ancien CEO de la grande marque horlogère suisse Audemars Piguet, il préside aujourd’hui la Fondation Paul-Edouard Piguet, basée au Brassus, qui soutient des actions choisies qui visent à développer la Vallée de Joux. Que ce soient des sociétés économiques, le développement de nouvelles activités sportives, culturelles ou liées au tourisme, le projet Muse Rolling s’inscrivait entièrement dans leur vision.